Quels prix et choix pour l’isolation de sa maison ?

Le prix de l’isolation thermique d’une maison dépend de différents facteurs :

  • Périmètre des travaux d’isolation (murs, sol, plafonds…) ;
  • Surface à isoler ;
  • Matériaux choisis ;
  • Résistance de l’isolant ;
  • Confort souhaité ;
  • Coût de la main d’œuvre.

Le prix de pose varie en fonction de la nature des travaux :

 Prix de pose TTC
Isolation des murs par l’extérieur70 à 120 € / m2
Isolation des murs par l’intérieur20 à 60 € / m2
Isolation des combles perdus10 à 15 € / m2
Isolation des combles aménageables45 à 60 € / m2
Isolation du sol10 à 30 € / m2

Isoler sa maison est une priorité pour le confort et la facture d’électricité. Lorsque vous chauffez votre maison, les causes de déperditions de chaleur sont nombreuses : par la toiture, les murs, le sol, les fenêtres et bien sûr du fait de l’aération obligatoire. Afin de limiter ces pertes, il est primordial de concevoir une bonne isolation adaptée à votre habitat.

Mais comment choisir ? Les isolants minéraux sont les plus habituels, mais il existe d’autres solutions tout à fait intéressantes : les isolants d’origine végétale et animale.

Quel isolant ? Quelle épaisseur ? Un isolant unique pour toute la maison ?

Astuce de notre expert
Afin d’avoir une idée plus précise du coût de votre projet, nous pouvons vous  mettre en relation avec un de nos artisans au niveau local. Celui-ci pourra alors établir un devis en fonction de vos besoins et tout cela sans engagement. 

Les différents types d’isolants

Isolants minéraux

 Tarif TTC
Laine de verre  100 mm/m23 à 8 €
Laine de roche 100 mm/m25 à 10 €
Verre cellulaire 100 mm/m210 à 50 €

 Produits à partir de matériaux abondants comme le basalte (roche volcanique) ou le sable, ils sont les plus utilisés des isolants et aussi les moins coûteux.

La laine de verre est le produit de la fusion de sable et de verre recyclé. Elle a été créée à la fin des années 30 et est en perpétuelle évolution. Elle se présente sous la forme de panneaux, de rouleaux ou encore de flocons. Elle assure une bonne correction acoustique, en raison de sa structure poreuse et élastique.

Elle peut être souple (isolation des planchers, combles perdues), ou semi-rigide (combles). Dans ce dernier cas, c’est l’ACERMI[1] qui délivre les certificats.

La laine de roche, également appelée laine de pierre, s’obtient par le mélange de basalte et/ou d’argile chauffé à 1400 degrés, puis passé au tamis afin d’obtenir des filaments. Elle aussi se présente sous forme de panneaux, rouleaux ou flocons, mais également de panneaux rigides.

Note
Incombustibles par nature, les laines minérales ne propagent pas les flammes et ne dégagent pas de fumées toxiques. Elles sont toutes les deux non hydrophiles ; ainsi lorsque la laine est mouillée accidentellement, elle peut sécher seule sans autre manipulation. Après avoir retrouvé son épaisseur initiale, elle retrouve toutes ses vertus. 


Si la paroi à isoler a un problème d’humidité, elle devra être traitée avant isolation quel que soit l’isolant utilisé.

Enfin le verre cellulaire résulte de la fusion entre du verre broyé et du carbone. Sa forte résistance mécanique et son imperméabilité à l’eau font qu’il est souvent utilisé pour les toitures plates et inclinées, ou autres isolations extérieures.

Leur durée de vie est de plusieurs dizaines d’années.

Les isolants synthétiques

Isolant synthétiquePrix TTC
Polyuréthane, plaque de plâtre

 

100 mm/m2

20 €
Polystyrène

 

100 mm/m2

10 à 20 €

Ils sont issus de la pétrochimie. On peut aussi les appeler polymères, c’est-à-dire qu’ils se présentent sous différentes formes de plastiques. Le polystyrène extrudé ou expansé, la mousse phénolique ou de polyuréthane en sont les représentants les plus connus. Ils sont imperméables, très légers, insensibles à l’humidité et existent sous forme de mousse ou de panneaux, si bien qu’ils s’accommodent bien sur différents types de surfaces.

Prix d'un artisan pour la pose d'une isolation maison

Entre 10 et 120 €/m2

Les isolants naturels

 Tarif TTC
Laine de chanvre/ lin15 €
Fibre de bois15 euros en 100 mm
Ouate de cellulose20 euros en 100 mm
Plumes de canardDe 15 à 20 euros en 100 mm
Laine de moutonDe 15 à 20 euros en 100 mm
  • Laine de chanvre

C’est un matériau issu des fibres naturelles de la plante, conçu mécaniquement. On obtient d’un côté la paille qui sera transformée en laine et la chènevotte qui, alliée à la chaux liquide, constitue elle aussi un isolant. La laine s’imprègne de l’humidité sans en souffrir, pour la rejeter ensuite quand les beaux jours reviennent. Elle est un répulsif naturel aux rongeurs, possède une bonne protection au feu, est un bon isolant phonique et bien entendu 100 % écologique.

  • Laine de lin

Le lin est une plante annuelle facilement renouvelable. On en retire les fibres courtes non utilisées par l’industrie textile, pour les sécher (rouissage) pendant 4 à 8 semaines, puis les peigner (carder) afin de constituer un matelas. Comme le chanvre, elle est un bon régulateur hygrothermique par sa capacité à absorber la vapeur d’eau, l’humidité. Elle limite la propagation du feu, est un bon isolant thermique et phonique et résiste aux attaques de rongeurs et de champignons.

  • Laine de bois

Elle est obtenue par des fibres de bois qui sont déchiquetées, broyées et séchées. Ensuite elle est ignifugée afin de la rendre efficace contre les moisissures et les rongeurs. Elle peut se présenter en vrac (épandage manuel, soufflage) ou en panneaux semi- rigides.

  • Fibre de bois 

Avec la même matière première, on peut obtenir ce très bon isolant. Il n’existe que sous la forme de panneaux rigides. Pour fabriquer ces panneaux, il existe deux méthodes, l’une « sèche » où la fibre est associée à de la colle spéciale puis chauffée, et l’autre « humide » où la fibre est mélangée à de l’eau et chauffée elle aussi. La seconde est plus écologique car elle est 100% naturelle.

  • Ouate de cellulose

Elle est fabriquée à partir de journaux, de prospectus invendus. Ceux-ci sont broyés, défibrés, malaxés puis on ajoute du sel de bore qui protège à la fois des moisissures, des insectes et rongeurs mais offre également une bonne résistance au feu. Elle offre une très bonne isolation thermique en hiver comme en été, un bon confort acoustique et hygrométrique.

  • Laines animales 

Elles sont aujourd’hui relativement confidentielles mais tendent à se développer.

– La laine de canard est composée à 70% de plumes de canards mais aussi de laine de mouton et de fibres synthétiques afin d’obtenir une meilleure densité. Elle absorbe bien l’humidité et convient mieux à une isolation horizontale. Elle est considérée comme un très bon isolant thermique et phonique.

– La laine de mouton possède un pouvoir isolant par sa nature même. En effet, les écailles qui entourent la fibre centrale peuvent s’adapter aux différentes variations climatiques et ainsi stocker soit de l’air soit de l’eau. Cette capacité en fait un excellent isolant thermique.

[1] ACERMI = Association pour la certification des matériaux isolants

Aller plus loin : uels sont les avantages d’isoler sa maison avec du verre ?

Pour isoler une maison, il est possible d’utiliser différents matériaux dont notamment la laine de verre sur dispano.fr.  Il est recommandé d’isoler au verre cellulaire le toit terrasse ou les murs de votre maison. En effet, peu importe que ces derniers soient en extérieur ou en intérieur, l’effet sera ressenti très rapidement. 

S’agissant du verre cellulaire lui-même, il permet de faire des économies d’énergie mais également d’être écologique. Bien sûr, comme tous les produits fabriqués en verre, il est possible d’obtenir du verre cellulaire issu du recyclage. D’autre part, isoler sa maison revient à réduire les déperditions de chaleur et ainsi éviter le gaspillage énergétique en augmentant le chauffage.

Aussi, le verre cellulaire n’est pas combustible. Grâce à ça, vous n’aurez pas de risque d’incendie si par exemple vous l’utiliser pour isoler le mur d’un four à pizza extérieur ou même d’une cheminée en intérieur. De plus, ce matériau permet d’obtenir des résultats très efficaces en matière sonore. En effet, son rôle isolateur de sons permettra de couper les sons des environs et jouera donc le rôle d’un anti-bruit efficace.

Enfin, il faut préciser qu’il s’agit d’un matériau qui ne risque pas de pourrir. En effet, l’utilisation d’autres matériaux vous contraindra à changer l’isolation au bout de quelques années alors qu’avec une isolation au verre cellulaire vous n’aurez pas ce problème : on dit que le matériau est imputrescible. Traduction, il ne pourra pas pourrir avec le temps.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville