Prix chape au m2 : notre expert répond

La chape en ciment est la chape la moins chère et la plus stable. C’est la raison pour laquelle elle est assez souvent utilisée, même si les chapes anhydrites sont de plus en plus répandues ces dernières années. L’expert en contrôle des coûts explique dans une interview ce que peut coûter une chape en ciment et ce qui détermine le prix lors de la pose.

Tout d’abord, que faut-il savoir sur la chape en ciment ?

La chape en ciment est, comme nous l’avons déjà mentionné au début, le type de chape le moins cher. Ce n’est pas étonnant : elle ne se compose en général que de granulats, de ciment et d’eau d’addition. La chape de ciment est donc en fait une sorte de béton.

La pose d’une chape en ciment peut toutefois se faire de différentes manières :

  • comme chape composite,
  • comme chape sur couche de séparation
  • comme chape sur couche d’isolation
  • comme chape de chauffage
  • comme chape fluide

Chaque type d’installation a ensuite une incidence sur les coûts, qui peuvent varier.

Combien coûte une chape en ciment en général ?

En gros, on peut dire que la chape en ciment coûte environ entre 20 et 40 € par m², en fonction du type de pose et de l’entreprise exécutante.

Lors de la construction d’une maison, la pose d’une chape est “standard” et les coûts sont généralement noyés dans de nombreux autres petits postes.

Un exemple de coût tiré de la pratique :

Dans un rez-de-chaussée de 70 m², une chape en ciment doit être posée de manière flottante sur une couche d’isolation, la hauteur de construction est dans notre cas de 60 mm. Dans ce cas, nous laissons de côté les frais de déplacement et d’installation de chantier.

PostePrix
Chape – matériau770 EUR
Mise en place de la chape – frais de main-d’œuvre560 EUR
Film avec montage550 EUR
Isolation de 30 mm et bande d’isolation périphérique265 EUROS
Coût total2.145 EUR

De quels facteurs dépendent fondamentalement le prix de la chape et de sa mise en œuvre ?

Toute une série de facteurs jouent un rôle dans le prix final :

  • le type de pose de la chape
  • la hauteur de la chape
  • la taille de la surface sur laquelle la chape en ciment sera posée
  • le matériel supplémentaire nécessaire à l’installation
  • l’exécution et l’épaisseur de la couche d’isolation

Dans l’exemple ci-dessus, nous avons déjà pu constater que d’autres facteurs que l’installation jouent un rôle. En réalité, les coûts totaux dépendent considérablement de certains facteurs.

Pourquoi le type de pose de la chape joue-t-il un rôle dans le prix ?

Les coûts peuvent varier considérablement en fonction de la manière dont la chape est posée. Chaque méthode de pose implique des dépenses différentes, et certaines nécessitent des matériaux supplémentaires, comme une isolation.

Dans le cas d’une chape adhérente, le sol en béton doit être sablé à la bille afin d’obtenir une bonne adhérence, c’est-à-dire une bonne tenue.

Dans le cas d’une chape sur une couche de séparation, un film supplémentaire est posé afin de découpler la chape du sol sous-jacent. Si elle est également découplée des murs latéraux, on obtient une chape flottante en ciment. Une chape sur couche d’isolation nécessite encore une isolation en dessous, des bandes d’isolation périphériques sont posées sur les côtés pour découpler la chape.

Une chape fluide est mise en place d’une autre manière, généralement à l’aide d’un trépied et d’un tuyau de pression. Il n’est donc pas nécessaire de compacter la chape, mais dans certains cas, il faut ensuite la poncer.

Toutes ces différences de traitement se répercutent ensuite naturellement sur le prix.

Y a-t-il différentes hauteurs de construction pour la chape ?

Oui, la hauteur de construction dépend toujours, dans le cas concret, des exigences particulières de la chape. Les facteurs suivants sont pris en compte :

  • la capacité de charge nécessaire de la chape
  • la résistance à la traction par flexion et la résistance à la compression requises
  • le type de montage concerné
  • la classe de dureté (indiquée par “F”, par exemple F4 ou F7)

Pour les autres types de pose, soit une hauteur de construction minimale est exigée, soit, pour la chape chauffante, un recouvrement minimal au-dessus des tuyaux de chauffage posés. La hauteur à laquelle la chape doit être construite varie donc d’un cas à l’autre.

Quel est l’impact de la hauteur de construction sur le prix ?

Sur les coûts des matériaux. La chape en ciment coûte environ 1,50 € – 2 € par m² pour une hauteur de construction de 1 cm. Chaque centimètre de hauteur de construction augmente donc le prix au mètre carré de la chape en ciment, comme le montre le tableau ci-dessous :

Hauteur de constructionPrix au m²
1 cm (base de calcul)1,50 € par m² à 2 € par m²
30 mm de hauteur de construction ou recouvrement minimum4,50 € par m² à 6 € par m²
40 mm de hauteur de construction ou recouvrement minimum6 € par m² – 8 € par m²
50 mm de hauteur de construction7,50 € par m² à 10 € par m²
60 mm de hauteur de construction9 € par m² à 12 € par m²

Le tableau montre déjà à quel point les prix peuvent varier. Si nous extrapolons à notre exemple avec une surface de 70 m², il y a des différences tout à fait considérables rien qu’au niveau du prix des matériaux pour différentes hauteurs de montage :

Hauteur de constructionPrix du matériel
30 mm de recouvrement minimum315 € à 420 € Prix total
40 mm de hauteur de construction420 € à 560 € Prix total
60 mm de hauteur de construction630 € à 840 € Prix total

Sur une surface relativement petite, la hauteur de la structure à elle seule peut déjà faire une différence de 500 € sur le coût total. Cela représente tout de même 25 % du coût total dans notre exemple.

La taille de la surface joue donc un rôle dans les coûts, surtout en ce qui concerne la consommation de matériaux ?

La taille de la surface est un facteur de prix important, non seulement en termes de coûts de main-d’œuvre. Dans la plupart des cas, les chapistes demandent entre 4 € par m² et 13 € par m² pour la pose de la chape.

Ces coûts dépendent essentiellement de la taille de la surface sur laquelle la chape est posée. Plus le nombre de mètres carrés de chape posée est important, plus le coût de la main-d’œuvre au m² est faible.

Une surface de 20 m² avec 9 € de main-d’œuvre entraîne des coûts salariaux de 180 EUR. En revanche, une surface de 75 m² avec 4 € de frais de main-d’œuvre n’entraîne que des coûts salariaux de 300 EUR, bien que la surface soit presque 4 fois plus grande.

Pose de chape en ciment
Pose de chape en ciment
Obtenir mon devis par un artisan

Quels matériaux supplémentaires sont éventuellement nécessaires pour la pose de la chape en ciment ?

Il peut s’agir de matériaux très différents. Pour une chape sur couche de séparation, il faut par exemple (comme dans notre exemple de coûts) une feuille qui doit également être installée.

Pour le film (couche de séparation) et son installation, il faut compter en général entre 7 € par m² et 9 € par m². Il est également possible d’utiliser du papier pour chape, mais dans la pratique, cette méthode est peu utilisée.

Les bandes d’isolation périphériques sont nécessaires partout où une chape doit être découplée latéralement. Il en existe différentes versions, mais elles n’entraînent en général que de faibles coûts supplémentaires.

Il en va de même pour les armatures, qui sont parfois nécessaires. Les treillis d’armature utilisés pour la chape n’entraînent également généralement que de faibles coûts supplémentaires.

Et ensuite, il faut encore compter l’isolation de la chape, non ?

Oui, c’est vrai. En général, pour les chapes sur couche d’isolation ou les chapes chauffantes (sur un chauffage au sol), on pose également une isolation sous la chape, puis la couche de séparation par-dessus.

A savoir
Les coûts de l’isolation peuvent toutefois varier considérablement en fonction du type d’isolation et de l’épaisseur utilisée. En règle générale, des matériaux d’isolation solides sont utilisés, les isolations en vrac sont moins courantes.

Pour les matériaux d’isolation courants, c’est surtout l’épaisseur de l’isolation qui fait varier les prix de manière significative. L’épaisseur minimale de l’isolation est de 20 mm, mais il est courant de trouver des épaisseurs de 50 mm, voire plus. Cela influence évidemment le prix au mètre carré de l’isolation, comme le montre le tableau ci-dessous :

Épaisseur de la couche d’isolationPrix par m² d’isolation
20 mm1,50 € par m² à 3 € par m²
30 mm2,50 € par m² à 3,50 € par m²
40 mm3 € par m² à 4 € par m²
50 mm4 € par m² à 6 € par m²
épaisseurs plus élevéesjusqu’à 9 € par m²

Si l’on calcule ces coûts sur notre exemple de coûts du début, on constate déjà une différence d’environ 250 € sur le coût total entre l’isolation minimale et une isolation de 50 mm d’épaisseur soit 10 % du prix total.

Dans notre exemple, la différence entre l’isolation maximale et minimale s’élèverait à plus de 500 EUR, soit à nouveau environ un quart du coût total de l’installation.

Comment peut-on faire des économies sur la chape en ciment ?

Principalement en demandant différentes offres et en comparant les prix. Les différences entre les entreprises de chape peuvent être considérables.

Si une offre se situe nettement en dessous des valeurs indicatives indiquées ici, vous devriez toujours être prudent. Dans ce domaine, les grandes différences de prix ne s’obtiennent qu’au prix d’un manque de qualité, ce que l’on ne devrait pas risquer avec une chape. La formation de bulles, une résistance insuffisante à certains endroits ou une structure de chape irrégulière peuvent entraîner de graves dommages au bout de quelques années. Une rénovation peut alors s’avérer extrêmement compliquée et coûteuse.

Il n’est pas possible de faire des économies sur la structure prescrite ni sur les différents travaux. Même en travaillant soi-même, on ne peut pas faire grand-chose pour la pose de la chape.

Peut-on poser soi-même une chape pour réduire les coûts ?

C’est en tout cas déconseillé. Il est possible d’acheter une chape en ciment à un prix très avantageux, mais sa mise en œuvre nécessite une certaine habileté et des connaissances techniques. En outre, il faut avoir un peu d’expérience et, pour les grandes surfaces, il faut aussi quelques assistants expérimentés.

Conseils et astuces

Si vous faites installer une chape chauffante, il peut être tout à fait intéressant à long terme d’investir un peu plus d’argent dans une isolation un peu meilleure : De cette manière, il n’y a pratiquement plus de perte de chaleur de chauffage vers le bas et la plus grande partie de la chaleur de chauffage est effectivement diffusée dans la pièce. Cela vous permet d’économiser des frais de chauffage à long terme, car les pertes de chaleur sont minimisées et toute l’énergie de chauffage est disponible dans la pièce.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville