Chauffagiste dans votre villeDevis gratuit et sans engagementJe trouve un pro

Prix de pose d’une chaudière à gaz

Le chauffage constitue un élément incontournable du confort moderne. Il existe une grande variété de solutions pour chauffer un logement telles que le chauffage à bois et à granulés de bois, le chauffage électrique, et le chauffage au gaz. Opter pour une chaudière à gaz présente de nombreux avantages. Ce type d’équipement permet entre autres de réaliser des économies sur les dépenses énergétiques sur le long terme, d’éviter les problèmes d’approvisionnement et de coupure, et de contribuer à la préservation de l’environnement.

Demander des devis près de chez moi

Données non publiées ni utilisées à fin commerciales, agrément CNIL 1262855

Comparé aux autres chaudières disponibles sur le marché, le prix de la pose d’une chaudière à gaz est relativement abordable. Celui-ci se situe en moyenne dans les 6 000 euros, mais peut atteindre les 8 000 à 10 000 euros avec la production d’eau sanitaire. Ces montants édités par l’ANAH ou Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat varient en fonction de nombreux paramètres pour ne citer que :

  • Le type et le modèle,
  • La superficie à chauffer,
  • La puissance du chauffage,
  • Les raccordements connexes
  • La nature des travaux et les difficultés techniques…

Les différentes technologies de chaudière à gaz

De nos jours, le consommateur a la possibilité de choisir parmi un vaste éventail de modèles qui relèvent de différentes technologies. Chaque type ayant ses avantages et ses inconvénients qui dépendent des besoins à satisfaire, faire le bon choix de sa chaudière à gaz est primordial. En effet, ce choix va déterminer le prix de l’appareil et son coût d’installation. Ainsi, il convient de bien mûrir sa réflexion pour éviter que l’investissement ne devienne un fardeau avec le temps.

Les chaudières à gaz classiques

Les chaudières à gaz classiques désignent les chaudières à gaz par défaut vendues en magasin. Celles-ci fonctionnent sur le principe de la combustion du gaz qui va réchauffer l’eau pour le chauffage et la consommation des occupants de la maison.

En général, ces chaudières à gaz standards sont équipées d’un petit ballon d’eau destiné à chauffer l’eau à température idéale. Cette eau va par la suite être répartie dans les différents systèmes de chauffage de la maison. Suivant les marques et les fonctionnalités proposées, ces appareils se négocient entre 650 et 4 500 euros.

Les chaudières à gaz à condensation

Les chaudières à condensation représentent les dernières innovations techniques en matière de chaudière à gaz. Contrairement aux chaudières classiques, ces matériels récupèrent la vapeur d’eau issue de la combustion du gaz afin de préchauffer l’eau qui revient des diffuseurs de chaleur. Il est possible de les raccorder à des radiateurs ou à un plancher chauffant.

Ce processus d’exploitation de la vapeur d’eau et de préchauffage de l’eau offre un avantage non négligeable. Il permet de faire des économies d’énergie entre 20 et 30 %. Toutefois, le prix des chaudières à gaz à condensation est plus important que celui des chaudières à gaz standards. Ces appareils sont proposés entre 1 300 et 5 200 euros.

Les chaudières à gaz basse température

Comme leur nom l’indique, les chaudières à gaz basse température ne vont chauffer le liquide caloporteur qu’à basse température, soit à 45 °C environ. Ce procédé permet aux appareils de réaliser une économie de l’ordre de 25 à 40 %. Ce type de matériel est disponible entre 3 000 et 5 000 euros.

Cependant, les chaudières à gaz basse température conviennent uniquement aux habitations de petite superficie. Contrairement aux chaudières à gaz à condensation, ces appareils ne sont compatibles qu’avec un chauffage au sol spécial basse température et les radiateurs à chaleur douce. Couplées à des radiateurs classiques, ces chaudières perdent en efficacité.

Les chaudières pulsatoires

À l’instar des chaudières à gaz standard, les chaudières pulsatoires reposent sur le principe de la combustion du gaz. Par contre, le procédé est beaucoup plus élaboré et plus technique. En effet, ce type de matériel a recours à des micro-combustions qui induisent une réaction en chaine et augmentent ses performances.

Les chaudières pulsatoires sont commercialisées depuis plus d’une décennie. Comparés aux chaudières à gaz à condensation, ces équipements permettent d’économiser entre 25 et 40 % sur la consommation et les dépenses énergétiques. Leur prix est estimé entre 3 000 et 5 000 euros.

Les chaudières à gaz à cogénération

Contrairement aux précédentes technologies, les chaudières à gaz à cogénération permettent à la fois de chauffer une maison et de produire de l’électricité. Selon les estimations des experts, ces équipements sont capables de couvrir entre 50 et 80 % des besoins en électricité d’un foyer. En cas de surplus de production, il est toujours possible de le revendre.

À l’origine, les chaudières à gaz à cogénération étaient destinées aux grands bâtiments dont la consommation énergétique est importante. Néanmoins, des modèles à usage domestique ont fait leur apparition depuis peu. Leur prix d’achat se situe dans une fourchette très large, entre 10 000 et 20 000 euros.

Les chaudières à gaz hybrides

Les chaudières à gaz hybrides sont des chaudières à gaz couplées à des pompes à chaleur électriques. Leur coût est estimé entre 5 400 et 7 800 euros.

Les principaux besoins en termes de chauffage et d’eau chaude sanitaire étant assurés par la pompe à chaleur électrique, la chaudière à gaz sert juste d’appui. Ce type d’appareil n’est recommandé que dans les régions ensoleillées.

Le tableau suivant résume les différentes technologies de chaudière à gaz, leur prix hors pose, leur rendement, les économies d’énergie possibles et leur usage :

ID Prix hors pose Rendement Économie d’énergie Usage
Chaudière classique 650 à 4 500 € 90 % Chauffage
Chaudière à condensation 1 300 à 5 200 € > 100 % 20 à 30 % Chauffage + Eau chaude
Chaudière basse température 3 000 à 5 000€ > 90 % 25 à 40 % Chauffage + Eau chaude
Chaudière pulsatoire 3 000 à 5 000 € > 100 % 25 à 40 % Chauffage + Eau chaude
Chaudière à cogénération 10 000 à 20 000 € > 100 % 50 à 80 % Chauffage + Eau chaude + Électricité
Chaudière hybride 5 400 à 7 800 € > 100 % Jusqu’à 40 % Chauffage + Eau chaude

Le coût de la main d’œuvre

Quel que soit le type de chaudière à gaz à installer, il est toujours recommandé de faire appel à un chauffagiste qualifié et agréé pour procéder à sa pose. Cette intervention comporte en effet diverses opérations techniques à réaliser dans les règles de l’art. Recourir à un spécialiste permet de garantir le bon fonctionnement et l’efficacité de l’appareil ainsi que la sécurité des occupants de la maison.

Par ailleurs, la souscription d’un contrat d’entretien auprès d’un chauffagiste est impérative pour les utilisateurs de chaudière à gaz. Il assure la maintenance de l’appareil conformément aux normes et aux règlementations en vigueur. Or, il est recommandé de souscrire ce contrat d’entretien auprès du professionnel qui a réalisé l’installation de son équipement. En cas de problème, il est le mieux placé pour établir un diagnostic précis et réparer la panne dans les plus brefs délais.

La pose d’une chaudière à gaz varie d’un artisan à l’autre et d’une région à l’autre. Dans 80 % des cas, la main d’œuvre représente entre 10 et 20 % de la facture. Le coût moyen de l’installation s’élève à 730 euros. Ce montant peut fluctuer en fonction du type et du modèle choisis, de la surface habitable, et de la difficulté de la pose. Ainsi, la main d’œuvre oscille entre 200 et 1 600 euros, mais peut même atteindre les 2 000 euros.

Les travaux connexes

Une chaudière à gaz fonctionne soit au gaz naturel, soit au propane qui est un GPL ou gaz de pétrole liquéfié. Dans le cas d’une chaudière qui utilise le gaz naturel, il est nécessaire de se raccorder au réseau de gaz. Dans le second cas, il est indispensable d’installer une citerne dédiée au stockage du propane pour alimenter la chaudière.

Le raccordement au gaz naturel

En moyenne, le raccordement au gaz naturel coûte dans les 375 euros ou 30 à 40 euros le mètre linéaire. Si le compteur est placé dans la clôture ou encastré, le demandeur doit débourser environ 550 euros. Les travaux de raccordement au réseau comprennent :

  • Le terrassement de la chaussée,
  • Le raccordement proprement dit,
  • La pose du compteur et la mise en service.

La demande de raccordement doit être adressée au GRDF, en ligne sur son site Internet ou par téléphone. Après sa réception, la compagnie envoie une offre commerciale que le demandeur doit valider, signer et renvoyer. Le délai moyen pour recevoir le gaz est de dix jours à huit semaines.

La citerne de stockage

La citerne a pour fonction de stocker le combustible, le propane sous forme de GPL, qui va alimenter la chaudière à gaz afin de couvrir les besoins en énergie pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire, et les autres équipements d’une habitation. Opter pour le propane présente le double avantage d’être écologique et pratique en cas d’impossibilité de se raccorder au réseau de gaz naturel. Lors de sa combustion, ce gaz ne produit aucune émanation toxique.

Par contre, l’installation d’une citerne de stockage du propane engendre des coûts annuels qui s’élèvent entre 50 et 250 euros. Ces coûts incluent notamment :

  • La location,
  • L’entretien,
  • L’abonnement,
  • La consigne.

Les compléments

L’installation d’une chaudière à gaz, peu importe le type et le modèle, requiert une adaptation à un système d’évacuation ou de traitement des fumées issues de la combustion du gaz. Plusieurs solutions sont possibles telles que les cheminées, les ventouses ou encore les tuyaux en PVC.

De même, la pose d’une chaudière à gaz à condensation implique un raccordement au système d’évacuation des eaux usées. Ce raccord est indispensable pour éliminer les condensats, des substances assez acides, vers l’extérieur. Un matériau à la fois solide et non sujet à la corrosion est recommandé pour ce conduit.

Ces différents travaux et équipements sont difficiles à chiffrer. Ils varient suivant beaucoup de paramètres qu’il convient de les estimer au cas par cas. De ce fait, il est fortement préconisé d’en tenir compte lors de l’élaboration du budget.

Le circuit de distribution et les émetteurs de chaleur

Une chaudière à gaz assure uniquement la production de chaleur. Un circuit de distribution et des appareils de diffusion de chaleur sont nécessaires pour compléter le système de chauffage et le rendre fonctionnel. Le circuit de distribution de chaleur dépend essentiellement du choix des émetteurs de chaleur qui peuvent être des radiateurs ou un plancher chauffant. Dans le cas des radiateurs, le chauffagiste propose trois types de circuit de chauffage :

  • Un système monotube,
  • Un système bitube,
  • Un système pieuvre.

Le système monotube

Un circuit de chauffage monotube est un réseau composé d’une tuyauterie formant une seule boucle. Le système part de la chaudière pour alimenter un à un les diffuseurs de chaleur. Comme le circuit ne comporte qu’une seule boucle, celui-ci se refroidit petit à petit et ne permet pas l’homogénéité de l’émission de chaleur.

Le système bitube

Contrairement au réseau monotube, le circuit de chauffage bitube comprend deux tuyauteries distinctes pour assurer l’alimentation en eau chaude des émetteurs de chaleur et pour recueillir l’eau à leur sortie et la renvoyer à la chaudière pour être réchauffée. Ce système constitue la solution pour prévenir tout refroidissement du réseau durant le fonctionnement du chauffage.

Le système pieuvre

Ce système de distribution de chaleur présente la particularité que chaque radiateur est doté de son propre circuit d’alimentation en eau chaude et de récupération d’eau froide. Comparé aux réseaux monotube et bitube, celui-ci est plus facile à mettre en œuvre et beaucoup plus performant.

En moyenne, la conception et la mise en place du système de distribution de chaleur ainsi que l’installation des radiateurs coûte entre 6 000 et 9 000 euros. Ce tarif comprend à la fois la fourniture des matériels et la main d’œuvre. Opter pour un plancher revient entre 40 et 75 euros le mètre carré.

En rénovation, il est également impératif de prendre en considération dans son budget les coûts des travaux de dépose des installations existantes. Un chauffagiste certifié RGE facture la dépose d’une chaudière entre 150 et 250 euros. Pour la dépose des émetteurs de chaleur, il faut compter entre 57 et 79 euros pour un radiateur à eau et entre 80 et 120 euros pour un radiateur électrique.

Outre le prix d’achat de la chaudière à gaz, le tableau ci-après récapitule les coûts supplémentaires à prévoir pour sa pose :

Main d’œuvre Pose de chaudière Circuit de chauffage et émetteurs de chaleur Travaux connexes
Raccordement au gaz naturel Citerne de propane Compléments
Montants 200 à 1 600 € 6 000 à 9 000 € 375 à 550 € 50 à 250 € par an À estimer au cas par cas

Les subvention crédit et déduction d’impôt

Faire installer une chaudière à gaz performante et respectueuse de l’environnement par un chauffagiste reconnu RGE donne droit à des aides et subventions. Il s’agit de l’Eco-prêt à taux zéro et du crédit d’impôt pour la transition énergétique. À ceux-ci viennent s’ajouter les primes Énergie accordées par les différents fournisseurs d’énergie. Pour les constructions anciennes, il est possible de bénéficier de la TVA réduite de 5,5 %.

Dans le cas d’une chaudière à gaz à condensation, les propriétaires et les locataires peuvent prétendre à un crédit d’impôt de 30 % conformément à la règlementation en vigueur depuis le 1er septembre 2014. Le plafond global de dépenses est établi à 8 000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple. À ces montants s’ajoutent 400 euros par personne à charge et 200 euros par enfant en garde alternée.

Le tableau suivant offre un aperçu des aides possibles pour l’installation d’une chaudière à gaz :

Aides et subventions TVA réduite Crédit d’impôt Personnes à charge Enfant en garde alternée
Personne seule Couple
Montants 5,5 % 8 000 € 16 000 € 400 € 200 €

Les astuces pour un prix de pose moindre

Afin de profiter de tarifs attractifs, il est préférable de demander au préalable des devis auprès de plusieurs chauffagistes qualifiés RGE. Cela permet de comparer les différentes rubriques de prix et les prestations proposées afin de bien choisir le professionnel répondant à vos exigences et offrant le meilleur rapport qualité-prix.

En outre, il est conseillé de se renseigner auprès de l’ANAH et des collectivités locales sur les financements et les aides auxquels vos travaux sont éligibles. À l’heure actuelle, un grand nombre de solutions est disponible pour favoriser la transition énergétique.

Prix de pose d’une chaudière à gaz
5 (100%) 1 vote

Demander une mise en relation

Que trouverez vous sur prix-de-pose.fr ?


Un réseau d'artisans certifiés et validés


350 métiers représentés


12.500 avis utilisateurs

Proximité dans votre commune

Ils nous ont fait confiance

Emmanuel M, 38240 Meylan
Projet : Démoussage toiture

Il y a 2 heures

Mélanie V, 06130 Grasse
Projet : Isolation des combles

Il y a 1 heure

Nicolas S, 59130 Lambersart
Projet : Fenêtre en PVC

Il y a 34 minutes