Prix de pose d’un sol en PVC : notre guide

Les sols en PVC ou en vinyle ont longtemps fait partie des revêtements de sol les plus populaires et les plus résistants, et étaient surtout appréciés dans les cuisines et les salles de bains. Dans les années 80, ce matériau robuste s’est fait discret. Aujourd’hui, on redécouvre les nombreuses propriétés positives du PVC pour la conception de sols. Aujourd’hui, le vinyle se distingue à peine visuellement des sols en bois ou en pierre et est utilisé dans tous les espaces de vie, de la chambre à coucher à la salle de bain. Le matériau résiste à l’humidité, n’absorbe pratiquement pas la saleté et est facile à nettoyer.

Ce qui différencie le PVC du vinyle

En principe, on distingue le chlorure de polyvinyle dur et le chlorure de polyvinyle souple (PVC). Des plastifiants sont ajoutés à ce dernier pour lui conférer une grande flexibilité. Ceux-ci ont eu mauvaise réputation, surtout lors du premier boom des sols en PVC dans les années 50 et 60, car ils dégageaient des poisons. De plus, le PVC était facilement inflammable et représentait donc un danger potentiel dans les habitations. Tout cela a changé aujourd’hui. Les formes modernes de sols en PVC sont appelées sols en vinyle et ne contiennent aucune substance nocive. Ainsi, les plastifiants utilisés aujourd’hui sont différents de ceux utilisés autrefois, ce qui rend le matériau recyclable, entre autres. En revanche, les propriétés positives du PVC ont été conservées : Le vinyle est tout aussi insensible à l’humidité, à la saleté et à l’abrasion mécanique.

Optiques et propriétés des sols en PVC et en vinyle

Les sols en PVC ont une épaisseur comprise entre deux et quatre millimètres et sont composés de différentes couches. Un revêtement de sol en PVC dispose d’un amortissement efficace des bruits d’impact, est agréablement chaud au toucher et peut être fabriqué en différentes haptiques.

Les sols en PVC et en vinyle peuvent être achetés dans les designs les plus divers.

  Aspect carrelage et bois

Si vous souhaitez profiter de l’aspect harmonieux du bois même dans des pièces humides ou si vous cherchez une alternative économique pour vos pièces d’habitation, le vinyle entre en jeu. Le revêtement de sol en vinyle est disponible en chêne, frêne ou noyer. En aspect carrelage, le PVC est surtout utilisé dans la cuisine, la salle de bains et le couloir.

Caractéristiques des sols PVC/vinyle

Les sols en PVC se distinguent par certaines caractéristiques qui les rendent idéaux pour tous les espaces de vie, mais aussi pour une utilisation commerciale.

  • Ainsi, des plastifiants sont ajoutés au matériau de base, le PVC, pour sa transformation en revêtement de sol. Cela rend le revêtement flexible et facile à travailler – mais moins dur et moins résistant à la pression. Les empreintes de meubles, de pieds de chaises ou de roulettes peuvent donc rapidement être visibles sur un revêtement de sol en PVC.
  • En revanche, le PVC est extrêmement résistant aux sollicitations mécaniques et sa surface hautement compactée présente un très bon comportement à l’abrasion.
  • Grâce à sa structure, le PVC résiste aux pas et amortit les bruits. Un sol en vinyle offre ainsi une grande sécurité et convient également comme revêtement de sol lorsque de jeunes enfants vivent dans la maison. Des charges telles que le grès ou la craie assurent en outre une élasticité optimale aux pas.
  • Le vinyle est intrinsèquement antidérapant lorsqu’il est sec, mais pas lorsqu’il est humide. Dans la salle de bain, il est donc préférable d’opter pour des sols PVC spéciaux présentant une résistance accrue au glissement.
PVC
PVC
  • Le revêtement de sol convient également pour le chauffage au sol et est très en avance en termes de conductivité thermique, car le PVC est relativement fin et il n’est pas nécessaire d’installer d’autres matériaux isolants tels qu’un amortisseur de bruits de pas.
  • Comme le matériau se dilate sous l’effet de la chaleur, il convient de prévoir des joints de dilatation lors de la pose – et pas seulement si vous utilisez un chauffage au sol. Le PVC se dilate également sous l’effet du rayonnement solaire.
  • Lors de l’achat, veillez à ce que les sols soient produits dans l’UE. Ceux-ci sont considérés comme inoffensifs pour la santé. Des labels tels que l’Eco-Institut ou le label Natureplus indiquent également que les revêtements de sol sont écologiques.
  • Si des signes d’usure apparaissent après de nombreuses années d’utilisation, il n’est pas nécessaire de remplacer complètement le revêtement de sol en PVC. Une nouvelle vitrification est souvent suffisante. La couche de dispersion de polymère protège le sol contre les rayures et l’abrasion.
  • Le vinyle peut être posé sur presque tous les supports durs tels que le ciment, la résine, le bois ou le stratifié. Le support doit toujours être entièrement plat et sec.

Combinez les sols PVC avec d’autres revêtements de sol

Avec différents sols en PVC, vous affinez votre cuisine ouverte sur le séjour.

C’est surtout dans les grandes pièces, comme les cuisines ouvertes sur le séjour, que la combinaison du PVC avec d’autres revêtements de sol peut être à la fois stylée et pratique. Choisissez un sol en vinyle pour la cuisine et la salle à manger, qtratifié pour l’habitat en restant dans une même famille de couleurs. Les revêtements de sol similaires ont souvent un effet harmonieux.

Poser un sol en PVC, étape par étape

Le PVC est généralement livré en lés.

  1. Préparez le support. Il doit être plat et exempt d’humidité. La moquette doit être retirée et le sol doit être débarrassé des restes de colle.
  2. Posez le lé de PVC sans plis dans toute la pièce, en laissant un débordement d’environ dix centimètres par rapport aux murs. Cette marge est nécessaire pour une coupe nette ainsi que pour le joint de dilatation nécessaire.
  3. Attendez 24 heures : C’est le temps nécessaire pour que le matériau s’acclimate et se dilate.
  4. Découpez le sol en vinyle avec un cutter bien aiguisé et respectez le joint de dilatation d’environ un à deux millimètres.
  5. Si vous souhaitez poser le sol de manière flottante, enroulez-le complètement et fixez-le sur les côtés avec du ruban adhésif double face. Dans les grandes pièces, le revêtement de sol doit toujours être collé, sinon des plis peuvent se former. Pour ce faire, appliquez la colle sur le support et respectez le temps d’attente prescrit par le fabricant. Ensuite, appliquez le sol sur le support en partant du centre vers l’extérieur.
  6. Si vous avez besoin de plusieurs lés de PVC, vous devez souder les joints. Pour ce faire, utilisez une soudeuse manuelle : commencez par agrandir la jointure à l’aide d’un gougeage, puis chauffez-la pour qu’elle puisse s’assembler. Le joint devient ainsi quasiment invisible.
  7. Les éventuelles irrégularités de coupe sur les murs disparaissent avec des plinthes assorties. Pour un aspect harmonieux, choisissez des plinthes de couleur assortie au décor du sol.

Échantillons de pose de sols PVC et vinyle

Grâce à ces conseils, les sols en PVC et en vinyle durent plus longtemps

Demandez un devis près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans


    Le PVC est par nature facile à entretenir et ne se salit pratiquement pas. Néanmoins, il convient d’accorder un peu d’attention à l’entretien et à la maintenance pour que vous puissiez profiter longtemps de votre sol en PVC.

    Nettoyer et entretenir un sol en vinyle

    Les sols en PVC font partie des revêtements de sol faciles à entretenir.

    Les sols en PVC sont faciles à aspirer et à laver. Il existe également des produits de nettoyage spéciaux pour le vinyle, qui garantissent un brillant éclatant. Toutefois, un liquide vaisselle doux est souvent suffisant. Veillez à ne pas essuyer complètement le sol après le nettoyage, car des traces pourraient se former. Pour éviter cela, essuyez plutôt avec de l’eau claire et laissez sécher le sol. Cela permet de garder le revêtement bien brillant et d’éviter la formation de marques.

    Sceller et entretenir

    Une vitrification protège le sol contre les sollicitations et les rayures. Vous trouverez des solutions de scellement spéciales pour le PVC dans le commerce. Celles-ci sont appliquées en trois couches ; chacune d’entre elles doit sécher pendant au moins trois heures. L’idéal est de vitrifier le sol directement après la pose. Vous aurez ainsi encore moins de travail d’entretien et de nettoyage et le sol durera encore plus longtemps. La vitrification doit être renouvelée tous les trois à cinq ans environ.

    Réparer et améliorer un sol en PVC

    Les revêtements de sol en vinyle ou en PVC sont très résistants et durables. Toutefois, en raison de sa structure plutôt souple, il peut subir des bosses, des rayures et des marques de meubles. Si votre sol en PVC est endommagé, par exemple par des fissures ou des bosses, il est toutefois possible de le réparer, contrairement aux autres revêtements de sol. Le parquet ou du stratifié, il est facile à réparer. Vous trouverez dans le commerce des kits de réparation spéciaux pour le vinyle. Ces kits se composent de pièces de rechange pour le sol et d’une colle spéciale. Veillez à ce que le décor et la couleur correspondent. En cas de doute, conservez toujours quelques chutes de votre sol.

    La réparation s’effectue en quelques étapes : il suffit de découper la pièce défectueuse dans le revêtement de sol à l’aide d’un cutter bien aiguisé et d’insérer la nouvelle pièce avec précision. Avec le kit de réparation, vous recouvrez les joints et appliquez un produit de soudure à froid. Les joints deviennent ainsi presque invisibles et le sol est immédiatement praticable.

    Coûts & prix

    Le PVC est l’un des matériaux les moins chers. Il se situe dans le même segment de prix que le stratifié, parfois même en dessous, et donc bien en dessous d’alternatives telles que le parquet, le carrelage et la moquette. Pour un mètre carré de revêtement de sol en vinyle/PVC, il faut compter entre 15 et 40 euros. Le prix dépend du décor et de l’épaisseur.

    • Les sols minces d’une épaisseur de deux millimètres sont souvent moins chers que les variantes fortes d’une épaisseur de cinq millimètres ou plus.
    • Les décors créatifs et les couleurs extravagantes se situent généralement aussi dans la fourchette de prix supérieure.
    • En revanche, les sols en PVC plus épais se révèlent généralement plus résistants et plus durables.
    • Pour les zones moins sollicitées, vous pouvez opter pour des variantes moins chères.
    Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville