Tout sur le goudronnage et l’enrobé : techniques et tarifs d’installation

Le goudronnage et l’enrobage font partie des techniques les plus utilisées pour l’aménagement d’un accès de maison, d’une allée ou d’un parking. Elles vous garantissent un bon confort de roulement et vous évitent d’éventuels problèmes d’embourbement par temps pluvieux. Elles conviennent aussi pour l’aménagement de cour.

Le choix entre le goudronnage et l’enrobage dépend de vos besoins, de vos exigences et de votre budget. Le goudronnage est adapté pour un budget moindre. En plus de son coût abordable par rapport à l’enrobage, sa mise en œuvre est plus facile et plus rapide. Par contre, la pose d’un enrobé vous assure une durée de vie plus importante de votre aménagement.

Que ce soit pour le goudronnage ou pour l’enrobage, il est toujours préférable de faire appel à une entreprise spécialisée. La mise en œuvre dans les règles de l’art de ces deux techniques nécessite des compétences techniques et des matériels spécifiques. Demander des devis détaillés auprès de plusieurs professionnels vous permet de choisir en toute connaissance de cause.

Qu’est-ce que le goudronnage ?

Le goudronnage d’un terrain nu constitue une excellente solution pour aménager une allée carrossable ou un parking praticable par des véhicules. En effet, les véhicules ont souvent tendance à s’embourber sur un terrain non goudronné, en particulier pendant les saisons pluvieuses. Ce type de revêtement a une durée de vie limitée, entre 3 et 10 ans, mais est simple à entretenir et coûte beaucoup moins cher.

prix moyen goudronnage

Tarif moyen d’un goudronnage

Entre 30 € et 70 €/m2

L’évolution de la technique de goudronnage

La technique actuelle de goudronnage n’a plus rien à avoir la technique de goudronnage originelle. Auparavant, le goudronnage faisait appel à l’usage d’un goudron ayant deux origines distinctes :

  • Goudron provenant de la poix végétale ;
  • Goudron provenant de la houille transformée en coke.

Ce goudron a longtemps été utilisé pour le calfatage des navires et quelquefois, comme revêtement routier. Aujourd’hui, il n’est plus employé que dans les stations-services et dans les lieux de stockage de produits pétroliers. Il présente la particularité d’avoir une résistance élevée aux hydrocarbures contrairement au bitume. Ce dernier devient soluble à proximité des hydrocarbures.

De nos jours, le goudronnage correspond à la technique du gravillonnage. Si le terme a été conservé, le goudron a toutefois été remplacé par du bitume qui est un dérivé du pétrole. La technique du gravillonnage consiste à épandre une fine couche de bitume chaud. Puis, du gravier est épandu sur ce film de goudron liquide avant d’être compacté.

Les étapes de la technique de gravillonnage

Afin de garantir la bonne tenue du revêtement de sol, le goudronnage doit être mis en œuvre dans les règles de l’art. Le chantier doit se dérouler suivant des étapes précises :

  • L’étude du terrain ;
  • Les travaux de terrassement ;
  • Les travaux de gravillonnage.

Dans le cas où l’allée que vous prévoyez d’installer est à relier à la voie publique, vous devez formuler une demande auprès de la mairie. En général, la mise à nouveau de la voie sera à vos frais.

L’étude du terrain

La première étape d’un chantier de goudronnage est de calculer les pentes pour assurer le bon écoulement des eaux de pluie. Idéalement, le point d’arrivée de l’allée, situé vers l’habitation, est plus élevé que son point de départ.

Les travaux de terrassement

Pour une bonne stabilité de la future allée, il est impératif de bien préparer la couche de fondation. Dans la majorité des cas, il est nécessaire de procéder à un déblai, puis à un remblai avant le compactage de l’ensemble. Il est souvent recommandé de déposer un film géotextile avant la couche de remblai.

Les travaux de gravillonnage

Le gravillonnage consiste à étaler sur l’allée une fine couche de bitume chaud sur laquelle sera ensuite épandu du gravier. L’ensemble va former la couche de roulement. En fonction de l’importance du trafic, il est possible de réaliser la couche de bitume chaud en :

  • Monocouche ;
  • Bicouche ;
  • Tri-couche.

Le nombre de couches appliquées a une influence sur le coût de revient des travaux. De même, le choix de la couleur de finition aura un impact sur le budget. Actuellement, plusieurs coloris de gravier sont disponibles :

  • Gris ;
  • Ocre ;
  • Blanc ;
  • Beige…

Quel est le prix moyen d’un goudronnage ?

pose d'un goudronnage enrobéLe prix d’un goudronnage est très variable et dépend des caractéristiques de chaque projet. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte :

  • L’état du terrain ;
  • L’accessibilité du chantier ;
  • La superficie à goudronner ;
  • La densité du goudronnage ;
  • Le choix de la couleur de finition ;
  • Le choix de l’entreprise de goudronnage.

Les facteurs ayant une incidence sur le prix d’un goudronnage

La mise en œuvre d’un goudronnage nécessite des travaux de terrassement. Ainsi, plus votre terrain est accidenté, plus le volume des travaux à exécuter et important et le coût élevé.

De même, l’accessibilité du chantier est primordiale, le goudronnage étant une opération qui requiert l’utilisation d’engins. Un terrain facile d’accès est moins contraignant à goudronner. Les travaux sont alors moins coûteux.

Outre les travaux de terrassement et l’accessibilité de votre chantier, la superficie à goudronner a un impact sur le montant final de votre budget. Plus la surface du goudronnage est grande, plus le prix est élevé. Néanmoins, vous pouvez bénéficier d’un tarif au mètre carré dégressif ou moins cher.

De même que la surface de goudronnage, la densité du goudronnage occupe une place essentielle. Or, celle-ci dépend principalement des charges à supporter par votre allée. Plus ces charges sont lourdes, plus le goudronnage doit être dense.

Par ailleurs, la couleur de finition influe sur le coût du goudronnage. En effet, les prix des graviers varient en fonction de leurs couleurs. Une couleur de finition classique est moins coûteuse à exécuter.

Astuce de notre expert
Le choix de l’entreprise de goudronnage et d’enrobage qui s’occupe des travaux est important, car chaque professionnel est libre d’appliquer ses propres tarifs. Pour faire des économies, demandez des devis auprès de plusieurs entreprises et comparez-les avant de choisir celle qui répond à vos besoins, les exigences techniques et vos contraintes financières. Vous pouvez le faire rapidement en remplissant de formulaire de mise en relation.

Le prix moyen au mètre carré d’un goudronnage

Compte tenu de ces nombreux facteurs, le prix au mètre carré d’un goudronnage est extrêmement variable. En moyenne, un goudronnage composé de deux couches, chaque couche étant constituée d’une couche d’émulsion de bitume et d’une couche de gravier, coûte entre 30 et 70 euros par mètre carré. Ce tarif comprend déjà le terrassement, la fourniture du bitume et du gravier ainsi que la mise en œuvre.

Qu’est-ce que l’enrobé ?

De nombreuses solutions existent pour l’aménagement d’un accès véhicule au sein d’une propriété, d’un accès maison, etc. En dehors du goudronnage, vous pouvez opter pour l’enrobé. Cette technique est parfaite pour les accès extérieurs, tant pour la qualité et l’esthétique du rendu que pour sa durabilité dans le temps.

Les utilisations possibles de l’enrobé

Également appelé enrobé bitumeux, l’enrobé est un mélange de sable, de graviers et d’un liant hydrocarboné. Appliqué en une ou plusieurs couches, il permet de réaliser des aménagements extérieurs tels que la création d’une allée de jardin, le revêtement d’une cour, les travaux de terrassement ou même la rénovation de chaussée. Dans certains cas, il est appliqué un liquide bitumineux pour améliorer sa prise.

L’enrobé est devenu une solution de revêtement extérieur courante grâce sa résistance élevée, même à de fort trafic. De plus, son utilisation est vaste. En effet, il est possible d’enrober les accès de véhicules, les parkings ou encore les connexions des habitations à la voie publique. Plus onéreux que le goudronnage, il a par contre une durée de vie beaucoup plus longue.

Les avantages de l’enrobé

Malgré un coût de revient plus important par rapport au goudronnage, l’enrobé est un revêtement extérieur attractif à plus d’un titre. Il présente de nombreux avantages :

  • Durée de vie entre 10 et 20 ans ;
  • Revêtement de sol économique ;
  • Performances d’adhérence élevées ;
  • Meilleure visibilité des marquages au sol ;
  • Simplicité de la pose selon le type d’enrobé ;
  • Intégration parfaite à l’aménagement extérieur grâce à son aspect esthétique ;
  • Épaisseurs variables (à partir de 2 cm pour les enrobés à froid et 6 à 8 cm pour les enrobés à chaud).

Quel est le prix moyen d’un enrobé ?

Le coût de la pose d’un enrobé varie d’un chantier à un autre. Plusieurs facteurs entrent en jeu dans l’estimation de votre budget :

  • Le type de pose ;
  • La surface à recouvrir ;
  • L’épaisseur de l’enrobé ;
  • La couleur de finition de l’enrobé ;
  • Le choix de votre entreprise de pose.

Les paramètres ayant une influence sur le prix de pose d’un enrobé

Il existe deux types de pose d’enrobé :

  • L’enrobé à chaud ;
  • L’enrobé à froid.

Comme son nom l’indique, l’enrobé à chaud est appliqué directement à chaud, à environ 180 °C. Cette technique est beaucoup plus efficace. Par contre, l’enrobé à froid est mis en œuvre à température ambiante. Ce qui le rend beaucoup plus malléable lors de la pose. À l’inverse de l’enrobé à chaud, il est beaucoup plus utilisé en rénovation que dans le neuf. En termes de coût, l’enrobé à chaud a un prix plus élevé que l’enrobé à froid.

Outre le type de pose, la surface à recouvrir constitue un facteur important. Le coût au mètre carré de l’enrobé est inversement proportionnel à la superficie du terrain. Plus la surface à couvrir est grande, plus l’entreprise de pose d’enrobé est encline à consentir des efforts sur ses tarifs.

De même, l’épaisseur de votre enrobé est essentielle dans l’estimation de votre budget de pose. Plus celui-ci est épais, plus sa pose est onéreuse. En réalité, l’épaisseur de votre enrobé va dépendre de sa destination et de vos besoins.

Conseil de notre expert
Sur le marché, deux couleurs de finition sont couramment proposées : le noir et le rouge. Si vous souhaitez réduire vos dépenses, il est préconisé de privilégier l’enrobé noir. Sa mise en œuvre par un professionnel est beaucoup plus accessible.

Le prix moyen d’un enrobé en fonction du type de pose

Tel que vu précédemment, un enrobé peut être appliqué à chaud ou à froid. Le choix de la technique de pose influe sur le coût de votre chantier.

Le prix moyen d’un enrobé à chaud

Le terme « enrobé à chaud » regroupe les produits chauffés avant et/ou pendant leur mise en œuvre. Selon le type de bitume, la température de chauffe varie entre 150 et 180 °C. Plus complexe, la pose d’un enrobé à chaud est également plus coûteuse. Cette technique de pose nécessite l’utilisation de matériels spécifiques dont un simple particulier ne dispose pas et ne maitrise pas le mode d’emploi.

Pour la pose d’enrobé à chaud, il faut compter dans les 40 à 55 euros le mètre carré. Ce tarif comprend la fourniture et la mise en œuvre, mais n’inclut pas les travaux de préparation du terrain.

Le prix moyen d’un enrobé à froid

La pose d’enrobé à froid revient toujours moins cher que la mise en œuvre d’un enrobé à chaud. Réalisée à température ambiante, l’opération est plus facile et plus rapide à exécuter. Une entreprise de pose d’enrobé vous la facturera en moyenne entre 25 et 35 euros le mètre carré. Il s’achète aussi par tonne ou par kilogramme. 25 kg d’enrobé à froid est proposé à 30 euros en moyenne.

Cependant, il ne faut pas oublier qu’un enrobé appliqué à froid ne garantit pas la solidité et la durabilité dans le temps de votre ouvrage. Très limité, ce type de pose convient plus comme solution temporaire pour les réparations ou les rénovations. Cette méthode n’est pas fiable pour la réalisation de revêtement neuf.

Ci-dessous un tableau comparatif de l’enrobé à chaud et de l’enrobé à froid :

Types d’enrobé Enrobé à chaud Enrobé à froid
Spécifications –        Fabrication et pose à chaud

–        Épaisseur : 5 à 6 cm

–        Pose à température ambiante

–        Épaisseur : à partir de 2 cm

Avantages –        Compact

–        Forte adhérence

–        Plusieurs qualités disponibles

–        Pose simplifiée

–        Moins cher que les produits à chaud

Inconvénients –        Plus coûteux

–        Temps de chauffe et de séchage contraignant

–        Solution provisoire

–        Faible maniabilité

–        Faible tenue dans le temps

Applications Neuf et rénovation Entretien et rénovation
Prix moyen Entre 40 et 55 € / m² Entre 25 et 35 € / m²

ou

30 € le sceau de 25 kg

Le prix moyen d’un enrobé selon la variante

Quel que soit le type de pose, à chaud ou à froid, l’enrobé se décline en plusieurs variantes de bitumes selon leurs adjonctions et leurs compositions.

Les prix moyens des variantes d’enrobé à chaud

On distingue quatre principales variantes d’enrobé à chaud :

  • L’enrobé coloré ;
  • Le grave bitume ;
  • L’enrobé drainant ;
  • Le béton bitumineux.

L’enrobé coloré

D’ordinaire, l’enrobé est de couleur noire. Néanmoins, il vous est possible d’opter pour la couleur rouge. L’enrobé coloré vous permet d’apporter du caractère et de l’élégance à votre aménagement. Quasiment identique au béton bitumineux, il utilise de l’oxyde de fer pour obtenir une couleur rouge classique et du porphyre pour une teinte rouge plus intense.

L’enrobé rouge présente plusieurs atouts :

  • Imperméabilité ;
  • Excellente adhérence ;
  • Résistance des surfaces ;
  • Réparation facile en cas de dégradations…

Toutefois, l’enrobé coloré possède également quelques points faibles :

  • Salissant ;
  • Adapté uniquement au faible trafic ;
  • Fissures en cas d’incrustation de végétaux.

Ci-après des estimations des prix d’un enrobé coloré en fonction des quantités demandées et n’incluant pas les travaux de préparation du sol :

Quantités demandées en mètre carré Prix moyen estimatif
Entre 1 et 25 75 €
Entre 26 et 50 70 €
Entre 100 et 150 45 €
Entre 200 et 300 40 €
Entre 500 et 600 35 €
Entre 1 000 et 2 000 30 €
Entre 3 000 et 6 000 24 €
Entre 6 000 et 10 000 20 €
Supérieures 10 000 6 €

Le grave bitume

Enrobé à chaud de granulométrie 0/14 ou 0/20, le grave bitume forme généralement la couche de fondation et le tablier des infrastructures routières. Les granulats utilisés doivent répondre aux normes EN 13043 et EN 13108-8.

Il existe trois classes de grave bitume :

  • Le grave bitume de classe 2 ;
  • Le grave bitume de classe 3 ;
  • Le grave bitume de classe 4.

Opter pour du grave bitume offre divers avantages :

  • Économie de coûts ;
  • Gain de temps de mise en œuvre ;
  • Meilleure résistance à la température négative ;
  • Réduction de l’épaisseur de la couche sur la couche de surface ;
  • Diminution des risques de formation d’ornières et de nids de poule.

Note
La pose de grave bitume requiert l’intervention d’un professionnel. L’opération demande des engins spécifiques tels que les compacteurs, les finisseurs avec poutres de nivellement, etc. En moyenne, il coûte 20 euros le mètre carré, les travaux de préparation du sol non compris.

L’enrobé drainant

L’enrobé drainant est un enrobé bitumineux composé de granulats d’une excellente dureté et de granulométries variées, de 20 à 30 % de vide et du bitume. Il doit être conforme à la norme NF EN 13108-7.

En moyenne, le prix d’un enrobé drainant est de 50 euros le mètre carré, n’incluant pas les travaux de préparation du sol. Il offre l’avantage d’être adapté à des usages multiples :

  • Construction neuve ;
  • Couche de roulement ;
  • Renforcement et entretien…

Le tableau ci-dessous récapitule les atouts et les contraintes de l’enrobé drainant :

Atouts Contraintes
–        Réduction des risques de déformations et de fissures dus à la stagnation de l’eau ;

–        Baisse des risques d’aquaplaning ;

–        Réduction des nuisances sonores routières ;

–        Amélioration de la conduite de nuit par temps pluvieux…

–        Risques d’usure précoce à cause des vides ;

–        Sensible à l’apparition de verglas ;

–        Réparation plus coûteuse.

Le béton bitumineux

Formant la couche de surface de votre enrobé, le béton bitumineux est composé de sable, de gravillons, de filer et de bitume comme liant. Sa résistance dépend essentiellement de la qualité de ses composants qui doivent respecter certaines normes telles que la norme EN 12591 1999 pour les bitumes et la norme SN 670 116 pour le filer.

La fabrication du béton bitumineux se fait en usine. Le mélange de ses composants est chauffé à 180 °C pour faire fondre le bitume et garantir l’homogénéité de la texture de l’ensemble. Lors de son transport jusqu’au site à enrober, la matière est maintenue à une température de 150 °C. Pour que la pose soit optimale, la température extérieure doit être supérieure à 10 °C.

Note
Pour une surface à recouvrir de 200 m², le prix moyen au mètre carré du béton bitumineux est estimé à 28 euros. Ce montant fluctue en fonction de la quantité demandée et ne comprend pas encore le coût des travaux de préparation du sol. 

Les prix moyens des variantes d’enrobé à froid

On distingue deux variantes d’enrobé à froid :

  • La grave émulsion ;
  • L’enrobé à froid proprement dit.

La grave émulsion

La grave émulsion est mélange d’émulsion de bitume, d’eau et de granulats, dosé et malaxé à froid dans une centrale ou dans un appareil de type malaxeur et finisseur associés. Cette technique d’enrobage est obtenue par dispersion et malaxage d’une émulsion de bitume à rupture lente dans une grave 0/6, 0/10, 0/14 ou 0/20.

La grave émulsion est idéale pour le reprofilage, le déflashage et le rechargement de chaussées à faible ou moyen trafic. Grâce à son excellent comportement sur les chaussées à forte déflexion, elle convient aussi pour une pose sur du support déformé. Concernant le prix, il est conseillé de demander un devis détaillé auprès de plusieurs entreprises de pose d’enrobé.

L’enrobé à froid

Contrairement à l’enrobé à chaud dont la température de chauffe est supérieure à 180 °C, la température de mise en œuvre de l’enrobé à froid se situe entre 10 et 20 °C. Il est constitué de sable, de granulats et de bitume comme liant.

L’enrobé à froid convient plus pour l’entretien, la réparation et la rénovation des chaussées. Cependant, il peut être utilisé dans le neuf pour une construction à faible trafic. Dans tous les cas, sa longévité est moindre par rapport à l’enrobé à chaud. Afin de le rendre plus solide et d’allonger sa durée de vie, il est aujourd’hui possible de lui adjoindre une résine spéciale.

Le tableau ci-après résume les avantages et les inconvénients de l’enrobé à froid :

Avantages Inconvénients
–        Fabrication simple ;

–        Transport facile ;

–        Plus écologique ;

–        Moins onéreux.

–        Faible maniabilité ;

–        Difficile à stocker ;

–        Qualité moindre.

Selon les cas, l’enrobé à froid se vend par tonne ou par sceau de 25 kg. Le tableau suivant reprend les prix moyens d’un enrobé à froid suivant les types de conditionnement :

Types de conditionnement Prix moyen estimatif
Vente par tonne 160 €
Sceau de 25 kg Entre 25 et 35 €
Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville