Tout savoir sur le crédit d’impôt fenêtre

Avant toute chose, sachez que si vous avez un projet de pose de fenêtres, il faut vous dépêcher de le concrétiser. Les avantages fiscaux vont se réduire pour peut-être disparaître à long terme. Telle est la perspective d’avenir.

Vous n’avez pas le temps d’attendre. Ceci n’est pas un slogan publicitaire, mais bien une réalité connue par les professionnels du bâtiment. Complétez dès à présent notre devis en ligne pour être mis en relation avec des menuisiers spécialisés qui pourront venir faire un devis plus précis (et rapide) sur place.

Agir vite

Note
Le risque est que la demande de pose de fenêtres soit très élevée. Les artisans reçoivent déjà un grand nombre de commandes. En moyenne sur le sol français, les carnets de commandes des artisans sont complets à 90 jours. Il faut donc parfois attendre trois mois avant de pouvoir démarrer des travaux.

C’est pourquoi nous vous conseillons de compléter dès à présent un devis en ligne, sur notre site. Vous serez rappelé par des artisans compétents, qui travaillent près de chez vous.

Ce devis rapide, fait par un artisan local, vous permettra de vous faire une idée précise des tarifs. L’objectif est de bénéficier de déductions fiscales, mais aussi d’améliorer votre confort et réduire votre facture d’électricité.

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique : pour qui et pour quoi ?

Pour les projets d’aménagement en menuiseries (PVC, bois, aluminium), les particuliers et les professionnels (dans le privé comme dans public) seront soumis à une nouvelle législation plutôt morose. À terme, le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique, plus souvent appelé CITE, sera supprimé pour les fenêtres.

Tarif moyen horaire d'un menuisier

Entre 40 et 60€

Cette mauvaise nouvelle est atténuée par un revirement du gouvernement : il propose une transition vers la suppression plus lente que prévu. Il a été décidé de maintenir le CITE en l’état (à peu près…). Toute la filière menuiserie est en attente du calendrier des nouvelles exigences réglementaires.

Après la grogne des professionnels du secteur, un amendement au projet de loi de finances 2018 a supprimé tout effet rétroactif.

Quelles sont les menuiseries concernées ?

La question est en débat suite à la conférence de presse qui a réuni le gouvernement (Ministère des Finances) et les professionnels du secteur en octobre.

  • Fenêtre à simple vitrage

Seul le remplacement de fenêtres à simple vitrage serait concerné par la diminution du CITE.

  • Fenêtres, portes et volets

Ces huisseries ont eu droit à leur tour de vis à partir du 30 juin 2018.

Des perspectives incertaines

Face au tollé suscité par ces nouvelles orientations, il est possible que la situation évolue. Pour avoir les informations les plus précises, vous pouvez vous rendre sur les sites suivants :

  • Ministère de la Transition écologique et solidaire ;
  • Site des impôts du gouvernement.

D’autre part, qu’en est-il du taux de TVA restreinte ? À l’heure actuelle, il semble qu’il soit maintenu à 5,5 %.

Des raisons d’espérer ?

Les avantages acquis sont en recul pour les technologies qui deviennent obsolètes, comme le simple vitrage. Il semble que le gouvernement envisage tout de même de soutenir la transition écologique. Il faut en tout cas s’orienter vers des menuiseries de qualité, qui ne coûtent pas plus cher à long terme. Il suffit d’inclure dans le budget « fenêtre » non seulement leur tarif d’achat et de pose, mais aussi les économies de long terme.

Que faut-il retenir de tout cela ?

Note
À l’avenir, la France va devoir faire un effort dans le domaine du Bâtiment et des Travaux Publics. En effet, la menace du réchauffement climatique est bien réelle. Les pouvoirs publics ont été alertés par les scientifiques. Ils font appel à la responsabilité collective pour mieux isoler les habitations.

Notre pays est loin d’être le plus polluant, mais il se veut exemplaire en matière de santé publique à long terme.

Dans l’idée, cet effort est bien accepté par tout le monde. En effet, il va de pair avec des équipements de qualité. Ne vont-ils bénéficier qu’à ceux qui en ont les moyens ? Ce n’est pas le cas. En effet, en faisant un bilan des dépenses d’électricité, il est même possible d’améliorer son habitat, tout en réalisant des économies.

Le sujet peut devenir assez rapidement complexe. Soit vous avez le courage de vous tourner des textes de loi compliqués, soit vous demandez à un artisan ce qu’il en est, pour votre cas particulier.

Notre mission est justement de vous mettre en relation avec des artisans compétents de votre région. Pour pouvoir entrer en contact avec eux, il suffit de compléter un devis en ligne.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville